Logo Ayu'in
Rechercher
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

4ème Dhatu : le Medas Dhatu

Le medas dhatu désigne, pour la médecine ayurvédique, la graisse. Les graisses ont un rôle majeur pour la lubrification et la protection des canaux physiques et subtils (les srotas). Le medas dhatu représente les graisses et les tissus adipeux. Les sous-tissus de medas dhatu sont le sébum et l’omentum (espace de stockage sous la peau). L’élément principal du medas dhatu est l’eau mais la terre joue aussi un rôle pour sa structure.

Comment fonctionne le dhatu medas ?

Le medas se construit à la suite du passage du posaka mamsa (c’est à dire du mamsa d’une composition encore instable) dans la membrane qui contient la graisse, appelée en sanskrit “medo dhara kala” et sa digestion par le medagni.

Le résidu produit par le medas, que l’on appelle ama, se perçoit par les sécrétions de notre peau, la sueur et le sébum.

La présence de l’eau dans le medas dhatu explique la nature nourrissante du tissu graisseux, la terre, sa fonction stabilisante dans le corps et dans l’esprit.

Le medas dhatu entretient une relation contraire avec les autres éléments, il remplit le vide de l’éther (ce qui peut réduire l’imagination), il fait obstacle à l’air (pouvant provoquer une forme de léthargie, réduisant la mobilité) et il stoppe le agni/feu (réduisant l’activité métabolique). Aussi, le medas dhatu peut très vite ralentir et troubler la digestion et l’assimilation des éléments par le corps. Par contre il est très efficace pour réduire les excès des éléments cités.

Le medas dhatu et les doshas

Lorsque Kapha corrompt le medovaha srota (canaux transportant les tissus adipeux) et le medo dhara kala, le medagni faiblit. La digestion des produits portant les qualités de l’eau et de la terre se ralentit ce qui accroît le stockage des graisses (souvent « mauvaises »). Les tissus nouvellement formés sont alors de mauvaise qualité. On constate ensuite une prise de poids, une mauvaise circulation sanguine, une faible mobilité et mentalement nous sommes plus facilement prisonniers de nos humeurs et émotions.

Lorsque Pitta envahit les canaux transportant les tissus adipeux et la membrane de notre corps qui contient la graisse, le feu digestif du medas dhatu surchauffe. Les qualités de la terre et de l’eau sont brûlées et disparaissent trop rapidement du corps réduisant considérablement l’impact du medas dhatu. Bien qu’il soit de très bonne qualité, sa protection est trop fine car trop rapide et ne permet pas d’apporter une stabilité et de nourrir durablement le corps. On perçoit donc des pertes de poids fortes et un assèchement du corps et de l’esprit qui entraîne une importante fragilité.

Le medas dhatu englobe plus que les tissus adipeux ; psychologiquement il joue une place prépondérante dans notre capacité à aimer et être aimé. Nous avons vu précédemment que le rasa dhatu joue un rôle important dans notre capacité à se sentir satisfait et rassasié.

Cette satisfaction dépend directement de notre apport nutritionnel et émotionnel. Elle est donc fragile et peut rapidement disparaître.

Le medas dhatu joue un rôle de catalyseur et entretient ce sentiment, il permet une satisfaction plus profonde et durable, moins facilement détériorable.

La facette psychologique du medas dhatu est étroitement liée aux fonctions des srotas majjavaha (qui sont les canaux alimentant la moëlle et les tissus nerveux). A travers le majjavaha, le medas dhatu protège notre système nerveux d’une ultra sensibilité qui surexcite le corps et l’épuise. 

Via le samjnavaha (canal situé dans le cœur qui connecte notre conscience avec le divin) le medas dhatu nous protège de l’intensité de notre conscience qui peut être trop pure et nous déraciner de notre condition d’homme (perte d’identité, schizophrénie).

Assurer la bonne qualité de son medas dhatu

Pour diagnostiquer la santé du medas dhatu, il faut premièrement observer visuellement le corps. Un medas dhatu sain signifie une quantité suffisante et appropriée de graisses dans le corps ; la peau et les cheveux ne sont ni gras, ni secs ; la voix n’est pas rocailleuse mais douce. 

Un medas dhatu en excès va donc signifier la présence importante de gras en particulier au niveau de l’abdomen, des cheveux gras et la voix obstruée. Un manque se caractérisera par un manque de graisses fragilisant les articulations et les côtes. Les cheveux et la peau seront secs, les lèvres gercées et la voix instable.

Le soin du medas dhatu passe principalement par l’équilibre de la quantité et qualité d’eau et de terre dans le corps. Les proportions dépendant de la constitution des individus. Les individus dont le dosha Kapha est dominant ont par exemple naturellement plus de medas rendant le manque plus difficile et l’excès probable.

 Ceux pour lesquels Vata domine sont à l’opposé. Ils manquent naturellement de medas et risquent très facilement la défaillance. Les Pittas ont de base une quantité modérée cependant ils sont rapidement sujets aux manques de medas lors d’exposition à des fortes chaleurs.

Lorsque Kapha pénètre excessivement le medas dhatu et le srota medovaha, le remède le plus efficace dans l’immédiat est de réduire la consommation d’aliments lourds tout en améliorant la force de l’agni (feu digestif). Les aliments comme les noix, les matières grasses doivent être limités au profit d’aliments légers comme les graines et les légumes.

Lorsque Vata pénètre et déséquilibre le medas dhatu, il faut maintenir en priorité le jatharagni et le medagni et ingérer régulièrement des aliments de terre et d’eau c’est à dire de la viande, des produits laitiers…. L’activité physique est plutôt déconseillée.

Nous avons donc vu que le medas dhatu est primordial au fonctionnement de notre corps et à son endurance. La bonne santé du medas dhatu garantit le bon fonctionnement de celui-ci à l’instar d’une machine bien huilée.

E-book guide de cure Détox ayurvédique
Votre guide détox ayu’in offert

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez en cadeau le e-book
Détox Ayu’in sur la nutrition, l’hygiène de vie et les soins pour
un corps et un esprit en bonne santé.

Et en plus, – 10% de réduction sur votre première commande !

Votre adresse mail sera uniquement utilisée pour l’envoi de notre newsletter et pas plus d’une fois par semaine.
Elle ne sera jamais communiquée à l’extérieur et un lien de désabonnement sera systématiquement présent.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et de vos droits c’est ici.

0
Votre panier est vide !

Il semble que vous n'ayez encore ajouté aucun article à votre panier.

Parcourir les produits