L’Ayurvéda

Ses origines

L’Ayurvéda, mot sanskrit dont l’étymologie signifie “science de la vie”, est une médecine traditionnelle qui se pratique en Inde et au Sri Lanka depuis plus de 5000 ans.

Les savoirs ayurvédiques ont été transmis oralement pendant des siècles avant d’être transcrits dans différents textes appelés Védas d’où sont également issus le yoga, la méditation, les respirations (pranayamas) et bien d’autres disciplines.

 

L’Ayurvéda et ses bienfaits se sont diffusés dans le temps et dans l’espace et se sont adaptés aux sociétés occidentales, notamment grâce à la naturopathie.

Reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1982, l’Ayurvéda, par le pragmatisme et l’efficacité de ses traitements, gagne en popularité en Europe. Il constitue désormais un guide pour une vie plus consciente et naturelle dans laquelle le corps et l’esprit font un et dans laquelle chacun détient en lui-même le pouvoir de son bien-être.

 

L’OMS le reconnaît comme un véritable système de médecine traditionnelle, défini de la façon suivante :  » La médecine traditionnelle inclut différentes pratiques, approches, connaissances et croyances en matière de santé, utilisant des médicaments à base de plantes, d’animaux et/ou de minéraux, des thérapies spirituelles, des exercices et techniques manuelles, appliqués seuls ou en combinaison, dans le but de maintenir le bien-être ainsi que de traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie « .

Ses concepts de base

Tout d’abord, l’Ayurvéda se fonde sur la théorie selon laquelle tout dans l’univers est constitué d’énergie qui se manifeste par le biais de cinq éléments: l’Éther, l’Air, le Feu, l’Eau et la Terre.

Nous les possédons tous en nous dans des proportions qui nous sont propres et dont l’harmonie constitue le principal vecteur d’une bonne santé.

 

La prépondérance de certains éléments permet de déterminer trois grands types de constitutions ou typologies appelés doshas:

  • Vata : Air et Éther
  • Pitta : Feu et Eau
  • Kapha : Terre et Eau

 

Enfin, l’Ayurvéda est une pratique holistique. Contrairement à la médecine conventionnelle qui traite le symptôme, l’Ayurvéda cherche à comprendre l’origine, la cause de la maladie en appréhendant l’individu dans sa globalité. Il aspire à l’équilibre entre le corps, l’esprit (le mental) et le cœur (l’âme) car c’est là le vecteur fondamental d’une bonne santé. Selon l’Ayurvéda, afin de se sentir bien dans son corps, il faut être bien dans son esprit et dans son cœur.

Consulter l'article complet

Ses techniques et leurs bienfaits

L’Ayurvéda est une philosophie, un art de vivre, qui incite chacun à prendre conscience de sa propre responsabilité sur sa santé.

 

Pour ce faire, il convient tout d’abord de connaître sa constitution de naissance, c’est-à-dire ses doshas dominants, et identifier les potentiels déséquilibres. Ces derniers résultent de l’environnement dans lequel nous évoluons, d’une émotion forte, d’un changement de saison ou de notre période de vie.

 

Selon le dosha dont l’excès provoque un déséquilibre, les principales manifestations physiques diffèrent:

 

Un déséquilibre lié à un excès du dosha Vata se manifeste entre autres par des douleurs, de la perte de poids, des mouvements involontaires, une sensation de froid, un teint, des ongles et des selles foncés, de la nervosité, de l’anxiété, de l’insomnie, de la constipation, des ballonnements.

 

Lorsqu’un déséquilibre résulte d’un excès du dosha Pitta, il se manifeste alors par des inflammations, des sensations de brûlures, un teint, des ongles et des selles de couleur jaune, des maux de tête, une sensation de chaleur, un appétit excessif, une forte odeur de transpiration, d’urine, de selles et une mauvaise haleine, de la colère, de la frustration, un sommeil court, une peau à tendance grasse avec des problèmes de type acné, rougeurs.

 

Si un déséquilibre est consécutif à un excès du dosha Kapha, il se manifeste par de la fatigue, de la présence de mucus, des allergies, une peau, des ongles et des selles de couleur blanche, un manque d’appétit, des nausées, de la lourdeur après les repas, une peau moite et une transpiration abondante, de la dépression, un sommeil important et un besoin de sieste, de la rétention d’eau et du surpoids.

L’Ayurvéda est avant tout préventif car il renforce le système immunitaire et évite tout état de stress susceptible de conduire à des déséquilibres, voire à des maladies.

 

Cette médecine traditionnelle a recours à de nombreux leviers permettant à chacun de rétablir l’équilibre dans son corps et son esprit, et ainsi, de recouvrer une bonne santé :

Diététique

Divers régimes alimentaires ayurvédiques sont disponibles en fonction de votre constitution afin de permettre une bonne digestion et une bonne assimilation de votre nourriture et des nutriments qu’elle contient.

Soins corporels

L’Ayurvéda peut également vous guider sur le type de soins à privilégier, les produits de beauté à adopter en fonction de votre peau, de vos cheveux et de vos besoins.

Phytothérapie

L’Ayurvéda recèle de plantes médicinales et épices aux nombreuses vertus consommables sous différentes formes (infusions, compléments alimentaires, poudres, etc).

Hygiène de vie

L’un des mots clefs de cette médecine traditionnelle est la régularité. Mettre en place une bonne hygiène de vie quotidienne à travers des rituels adaptés à votre rythme et qui vous font plaisir est finalement assez simple et très efficace pour garantir une bonne santé.

Yoga et activités physiques

L’Ayurvéda peut également vous aider à choisir les activités physiques et les formes de yoga adaptées à votre constitution.

Respiration (pranayamas)

Stimuler la digestion, calmer le système nerveux, oxygéner les muscles, les respirations proposées en Ayurveda permettent de réguler de nombreux déséquilibres par leur simple pratique régulière.