Ma liste

Vous recevrez un ebook avec votre commande!

50 à 80 pages pour accompagner votre cure en diététique, hygiène de vie et soins.

Feuilles de moringa, ses bienfaits selon l'ayurvéda

Quels sont les bienfaits du Moringa ?

 

Connaissez-vous le Moringa ? Les bienfaits du Moringa sont largement sous-estimés aujourd’hui : petit tour de cette plante aux facultés fascinantes !

 

A quoi ressemble le moringa ?

 

Le moringa est un arbre à feuilles caduques, qui peut atteindre jusqu’à 12 mètres de hauteur. Son tronc est souvent recouvert de liège et ses branches sont très fines et retombantes. Les feuilles du moringa ont une forme délicate, qui rappelle celle d’une plume.

Au moment de sa floraison (jusqu’à deux fois par an) le moringa se recouvre de petites fleurs jaunes très parfumées, qui forment des grappes d’environ 20 centimètres.

Les fleurs de moringa sont une espèce dite « mellifère » : c’est-à-dire une espèce permettant la production d’un miel de très grande qualité. Le miel de moringa est en effet très réputé.

Les fruits du moringa forment une fine capsule de 20 à 45 centimètres. La capsule est verte quand le fruit est jeune puis devient brune une fois arrivée à maturité.

 

les bienfaits du Moringa

D’où vient le moringa ?

L’espèce de moringa la plus répandue est le Moringa oleifera, qui est originaire d’Inde et du Sri Lanka. C’est cette espèce qui est traditionnellement utilisée dans la médecine ayurvédique. La culture du moringa s’est largement étendue en raison de ses bénéfices reconnus sur la santé. Aujourd’hui, on le retrouve dans la plupart des régions tropicales et subtropicales.

 

Que signifie le mot « moringa » ?

Le nom du moringa fait référence à la forme de ses fruits. « Moringa » vient du mot tamoul (Morungai/ muruṅga’ / முருங்கை /முருங்க), qui désigne « le bâton » ou « la baguette ». Cette dénomination se retrouve en anglais, où l’on appelle le Moringa « drumstick tree ».

Par ailleurs, en raison de ses nombreux bienfaits, le moringa est souvent appelé « arbre de vie » ou « arbre de l’éternelle jeunesse ».

 

 

Le moringa est le principal ingrédient de notre cure Boost qui grâce à sa synergie de plantes bio vous apporte de l’énergie toute la journée et renforce vos défenses naturelles. 

 

 

 

 

 

Le moringa dans la tradition folklorique

 

Toutes les parties du moringa peuvent être consommées (avec quelques précautions pour la racine). La plante est donc utilisée de multiples façons.

Dans la tradition indienne, le moringa fait partie intégrante de l’alimentation. Les feuilles et le fruit sont consommés en salade, mijotés dans des sauces ou cuits à la vapeur. Les graines sont utilisées pour parfumer la cuisine. Enfin, les écorces permettent de réaliser des décoctions ayurvédiques.

 

 

Le Moringa dans la recherche scientifique

 

Depuis plusieurs années, le moringa est reconnu par la communauté scientifique comme un trésor nutritionnel, on trouve plus de 1400 études sur Pubmed. Sa très grande richesse en nutriments (vitamines, minéraux, protéines, bêta-carotène, acides aminés) en fait un formidable allié dans la lutte contre la malnutrition. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande la consommation régulière de moringa (notamment dans l’alimentation des enfants) pour lutter contre les carences alimentaires.

 

Le moringa est également reconnu comme plante médicinale aux multiples propriétés. Les études scientifiques se multiplient sur les vertus du moringa dans la lutte contre de nombreuses maladies : 

  • En 2008, une étude publiée dans l’Indian Journal of Pharmacology (1) a montré que la consommation de moringa permettait d’améliorer les symptômes des patients atteints d’asthme ;
  • En 2011, le Journal of Diabetes (2) a partagé une étude indiquant que le moringa participait à ralentir la progression du diabète ;
  • En 2012, une revue de recherche publiée dans Frontiers in Pharmacology (3) conclut que la consommation régulière de moringa permet de diminuer le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang, ce qui contribue à la prévention des principales maladies cardio-vasculaires.

 

Quels sont les bienfaits du moringa ?

 

 les bienfaits du moringa

 

De quoi est composé le moringa ?

 

La richesse du moringa est due à sa composition très complète. Les feuilles de moringa constituent la partie la plus intéressante : elles sont particulièrement riches en vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, A, C, E), en minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer, manganèse, sélénium), et en acides aminés essentiels (isoleucine, lysine, leucine). Les feuilles de moringa font partie de la catégorie des « superaliments » : elles sont beaucoup plus riches en nutriments que la plupart des légumes (2 fois plus riches en vitamine A que la carotte, 4 fois plus riches en potassium que la banane, 9 fois plus riches en fer que les épinards).

Les racines, quant à elles, sont une très bonne source d’antioxydants grâce à leur teneur élevée en polyphénols.

Enfin, les graines et les fruits permettent de remplir les besoins journaliers en vitamines C.

 

Quelle place occupe le moringa dans l’Ayurvéda ?

 

Le moringa est une plante essentielle dans la médecine ayurvédique. De saveur piquante et amère, il est réchauffant et présente une caractéristique post digestive piquante. Il équilibre tous les doshas, en particulier Vata et Kapha compte tenu de ses caractéristiques chauffantes. Pitta pourra en consommer mais avec modération surtout s’il est en excès.

Pour rappel, Vata, Pitta et Kapha sont les trois constitutions ayurvédiques (= doshas). Ces doshas sont définis par un rapport spécifique aux 5 éléments : l’eau, l’air, l’espace, la terre et le feu. Chaque dosha symbolise la combinaison de deux éléments.

Le dosha Vata symbolise l’union entre l’air et l’espace. Le dosha Kapha est la combinaison de l’eau et de la terre. Le dosha Pitta, quant à lui, réunit le feu et l’eau.

Les doshas représentent des énergies ou des humeurs qui influencent les individus. La constitution des individus varie selon la prééminence d’un des doshas par rapport aux autres. La recherche d’équilibre entre les doshas est au centre de l’Ayurvéda. Elle permet une harmonie entre le corps et l’esprit. C’est sur cette harmonie que repose la santé des individus dans la médecine ayurvédique. Cela permet aussi de ressentir un bien-être durable. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre article sur: qu’est-ce que l’Ayurvéda?.

 

Quelles sont les propriétés médicinales du moringa ?

 

Propriétés principales

Les bienfaits du moringa sont nombreux ! Le moringa permet de prévenir ou de limiter la progression de nombreuses maladies. Tout d’abord, ses pouvoirs antioxydants et anti-inflammatoires en font un ingrédient anticancéreux efficace. 

De plus, le moringa est utilisé pour stimuler la circulation sanguine et pour maintenir une bonne santé cardiaque. Le moringa est donc un ingrédient très intéressant pour limiter les risques de maladies cardio-vasculaires.

La communauté scientifique reconnaît également les vertus du moringa pour réduire le diabète et l’asthme.

Enfin, le moringa participe à prévenir les maladies du quotidien (les maux de l’hiver par exemple). D’une part, il stimule le système immunitaire. D’autre part, il possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et antivirales.

 

Propriétés secondaires

Le moringa est une plante idéale pour booster son énergie au quotidien.

Sa forte concentration en fer et en zinc est idéale pour soutenir les fonctions cognitives. Le moringa permet ainsi d’améliorer la capacité de concentration et de mémorisation.

Étant très riche en fibres, il participe au bon fonctionnement du système digestif.

Enfin, la consommation de feuilles de moringa permet d’éliminer les toxines de l’organisme, grâce la méthionine (un acide aminé essentiel) qu’elles contiennent.

 

Autres propriétés

Le moringa fait partie intégrante de l’alimentation cosmétique ! Grâce à sa haute teneur en antioxydants, il permet de lutter contre le vieillissement cutané lié au stress oxydatif.

Le moringa peut également être utilisé en soin cutané. En effet, l’huile contenue dans les graines de moringa permet de nourrir la peau (et donc de prévenir son vieillissement) tout en rééquilibrant la production de sébum

 

Comment administrer le moringa ?

 

Comment se consomme le moringa ?

 

Pour profiter des bienfaits du moringa, il faut savoir l’administrer ! Il existe plusieurs façons d’administrer le moringa, en fonction de la partie de la plante que l’on consomme.

Les feuilles et le fruit peuvent être réduits en poudre ou cuisinés comme un accompagnement.

Les graines, réduites en poudre, peuvent être utilisées en tant qu’épice : délicieuses dans un curry ou un dhal !

Les écorces peuvent être utilisées en décoction.

Il est également possible de prendre du moringa sous forme de complément alimentaire, afin de bien maîtriser la posologie. A cet égard, nous vous recommandons notre formule Boost, dont le moringa constitue l’ingrédient principal et qui vise à retrouver un niveau d’énergie optimal.

Quel dosage pour le moringa ?

 

S’il est consommé en poudre, il est recommandé de consommer entre 2,5 et 5 grammes de moringa par jour. Toutefois, il est préférable de définir précisément la posologie qui vous convient avec un thérapeute en Ayurvéda. 

En complément alimentaire, il faut suivre les indications notées sur le produit. Dans la formule Boost, la posologie recommandée (4 gélules par jour) représente 520 mg d’extrait du principe actif (10% saponins).

Dans ses autres formes, le moringa peut être consommé sans restriction journalière.

 

Quelles précautions prendre ?

 

Si le moringa est bel et bien un trésor de la nature, il faut toutefois prendre quelques précautions pour le consommer correctement.

Tout d’abord, les racines de moringa doivent obligatoirement être achetées en pharmacie pour s’assurer de leur origine. En effet, celles-ci peuvent contenir des substances toxiques.

De plus, la haute concentration en vitamine A du moringa ne convient pas à tout le monde. Il n’est pas recommandé pour les femmes enceintes ou allaitantes. Les personnes souffrant de migraines ou de dysfonctionnements des reins doivent le consommer avec prudence.

 

Sources études scientifiques 

(1) https://www.ijp-online.com/article.asp?issn=0253-7613;year=2008;volume=40;issue=1;spage=28;epage=31;aulast=Agrawal

(2) https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1753-0407.2011.00173.x

(3) https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fphar.2012.00024/full

 

 

 

 



*Pas plus d'un email par semaine, c'est promis!
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

    Ne ratez pas nos conseils en diététique, hygiène de vie et soins
    pour améliorer votre bien-être et prendre soin de votre santé.

    En rejoignant notre communauté vous recevrez un
    ebook de 54 pages sur la détox: recettes, yoga, etc.