Ma liste

Vous recevrez un ebook avec votre commande!

50 à 80 pages pour accompagner votre cure en diététique, hygiène de vie et soins.

Bienfaits du Shatavari

Quels sont les bienfaits du shatavari ?

 

Connaissez-vous le shatavari ? Cette plante sauvage considérée comme le meilleur allié des femmes est reconnue en Ayurvéda pour ses bienfaits sur le système reproducteur féminin. Capable d’atténuer les syndromes prémenstruels et de soulager les menstruations difficiles, le shatavari n’a pas fini de vous surprendre ! 

 

Petite excursion au pied de l’Himalaya afin de découvrir les nombreuses vertus de l’Asparagus racemosus !

 

Qu’est-ce que la plante de shatavari ?

 

À quoi ressemble le shatavari ?

 

Bienfaits du Shatavari

Le shatavari est une plante à tubercules. Ces plantes ont pour particularité de stocker les nutriments dans leurs racines. Les racines du shatavari s’apparentent à des patates douces, mais de forme plus fine et plus allongée. Elles puisent dans l’énergie des sols pendant environ 18 mois et poussent en très grand nombre !

 

Les tiges du shatavari sont épineuses, uniformes et laissent paraître de subtiles nuances de vert tout le long de l’année. De petites fleurs blanches se dévoilent en juillet avant de produire des baies de couleur pourpre deux mois plus tard.

 

D’où vient le shatavari ?

 

Le shatavari trouve son origine en Inde, au pied de l’Himalaya, à une altitude avoisinant en moyenne les 1 300 mètres. Cette plante est tout aussi bien capable de s’épanouir dans des conditions environnementales humides et froides que sèches et arides. Le shatavari est une espèce végétale menacée dans son habitat naturel. La récolte abusive combinée à la déforestation met la survie de cette plante de piémonts en péril.

 

Que signifie le mot “shatavari” ?

 

Le nom latin de cette plante est Asparagus racemosus.

 

Le mot “shatavari” est le dérivé de trois mots du Sanskrit : “shat”, “avar” et “vri” qui signifient respectivement “cent”, “en dessous” et “racines”. Ainsi, la traduction littérale du mot “shatavari” est “cent racines en dessous du sol”.

 

À noter que “vari” peut aussi se traduire par “mari”, ce qui explique la raison d’une deuxième traduction répandue : “celle qui possède cent maris”. Celle-ci fait directement référence aux vertus de ces racines qui soulagent les maux liés au système reproducteur féminin. Autrement dit, cent maris voulant le bien-être d’une femme ne seraient pas de taille face à cette plante !

 

 

 

Le shatavari est une des plantes bio qui compose notre cure Zen pour vous apporter relaxation et équilibre émotionnel… Vous gérerez plus facilement votre stress. 

 

 

 

 

Le shatavari dans la tradition folklorique

 

Dans la tradition indienne, les extraits de racines séchées du shatavari sont bouillis ou réduits en poudre afin d’être administrés de différentes manières. Bien que ces extraits de racines soient utilisés dans la confection de nombreuses recettes telles que le ghee (beurre clarifié), c’est principalement sous forme d’infusion qu’elle est consommée en Inde.

 

Avec leur goût légèrement amer et fumé, les racines bouillies donnent une nouvelle saveur à un lait végétal chaud, une tisane d’épices douces ou autres breuvages.

 

Le shatavari est souvent associé à l’ashwagandha dans les recettes traditionnelles. Ce mélange stimulerait la libido masculine !

 

La plante de shatavari dans la recherche scientifique

 

Les recherches scientifiques sur les bienfaits thérapeutiques du shatavari sont récentes et encore peu nombreuses. Toutefois, plusieurs d’entre elles nous informent sur les propriétés bénéfiques de cette plante.

 

Une étude de l’Institut Pharmaceutique de l’Université Bundelkhand en Inde a notamment démontré l’efficacité du shatavari dans l’amélioration du système immunitaire. L’administration orale de poudre de shatavari sur un groupe de rats ayant subi une opération a montré une augmentation du nombre de globules blancs ainsi qu’une stimulation de l’activité immunitaire. Ces effets permettent de prévenir les infections et d’éviter des maladies post-opératoires comme la septicémie.

 

En 2013, une autre étude de la Société Pharmaceutique de Sciences et de Recherches à Panchkula en Inde a démontré les bienfaits du shatavari sur un groupe de patients souffrant d’ulcères à l’estomac. Il a été observé que le shatavari favorise la sécrétion de mucus protecteurs de l’estomac et réduit directement l’aspect corrosif de l’acide chlorhydrique. Cet acide permet la digestion des protéines, mais une sur-acidité de cette substance est nocive pour l’estomac.

 

Quels sont les bienfaits de la plante du shatavari ?

 

Comment se compose le shatavari bio ?

 

La riche composition moléculaire des racines de shatavari et le grand nombre de vertus thérapeutiques qu’elles proposent sont étroitement liés. On observe dans cette plante une présence élevée de saponines stéroïdiennes, de shatavaroside A, de shatavaroside B, de shatavarines ou encore de composés flavonoïdes. Des traces d’asparagamine A et d’alcaloïde polycyclique ont aussi été retrouvées. Chacun de ces composés moléculaires joue un rôle essentiel dans l’assimilation des principes actifs par les différents organes !

 

Quelle place occupe le shatavari dans l’Ayurvéda ?

 

Bienfaits du Shatavari

 

Le shatavari est consommé depuis des siècles en Ayurvéda. Ses vertus sur l’organe reproducteur féminin sont rares et en font une pièce centrale de la culture ayurvédique. D’autant plus que ses bienfaits thérapeutiques concernent aussi les hommes !

 

 

Le shatavari réduit le stress, l’anxiété, élimine les bactéries digestives et combat l’hyperacidité. Il réduit la chaleur de Pitta et régule Vata. Ses gunas, ses caractéristiques, sont huileux et lourds. Ses énergies (Rasas/Virya/Vipaka) sont : amères et sucrées / rafraîchissantes / sucrées.

 

Quelles sont les propriétés médicinales du shatavari pour la santé ?

 

Il y a autant de propriétés associées à cette plante que de nutriments dans ses racines ! Cette plante est considérée comme un tonique général pour le corps et l’esprit.

 

Propriétés sur le système reproducteur

 

La première particularité des propriétés médicinales du shatavari est son effet bénéfique sur le système reproducteur féminin. Les hormones naturelles présentes en petite quantité, les phytostéroïdes, aident à un retour à la normale des changements hormonaux survenus lors du cycle menstruel de la femme ou à la ménopause. Grâce à son action décongestionnante, le shatavari soulage les syndromes pré menstruels (SPM) tels que les changements d’humeur, la rétention d’eau, les crampes, la constipation… Les symptômes de ménopause sont aussi atténués grâce à cette plante comme les vertiges, le sommeil difficile, les bouffées de chaleur ou encore la sécheresse vaginale. En effet, sa consommation augmente les sécrétions vaginales et la production de lait maternel !

Pour l’homme, le shatavari augmente la puissance du pénis ainsi que la sécrétion de sperme.

 

Propriétés sur le système digestif

 

Ballonnements, douleurs, nausées, ulcères gastriques… le shatavari contribue à la réduction de ces troubles digestifs et parvient à favoriser les changements de la muqueuse gastrique. En effet, la consommation régulière de shatavari renforce la barrière mucosale de l’estomac.

 

Propriétés sur le système immunitaire

 

L’augmentation de la production de globules blancs provoquée par la consommation de shatavari permet au corps de mieux se défendre contre les corps étrangers. De plus, la grande teneur en flavonoïdes des racines du shatavari lui confère des propriétés antioxydantes : ces molécules luttent en effet contre le vieillissement cellulaire prématuré et peuvent prévenir le cancer. 

 

Propriétés sur la gestion du stress

 

Considéré comme une plante adaptogène, le shatavari augmente la capacité du corps à s’adapter aux différents stress. 

 

Les autres propriétés

 

Outre les propriétés médicinales sur les systèmes reproducteur, digestif, nerveux et immunitaire, le shatavari renferme d’autres bienfaits thérapeutiques. Des propriétés anti-inflammatoires, anti-dépressives et stimulantes de la mémoire ont aussi été observées. Par ailleurs, le shatavari a pour réputation d’être considéré comme un aphrodisiaque puissant en Ayurvéda !

 

Comment administrer le shatavari ?

 

Comment se prend le shatavari ?

 

Le shatavari peut être consommé de plusieurs manières différentes :Bienfaits du Shatavari

 

  • La manière la plus courante de le consommer est sous forme d’infusion. Une tisane d’épices douces ou du lait végétal au miel bio sont des breuvages qui sublimeront le goût légèrement sucré et amer du shatavari !

 

  • On le trouve aussi sous forme de poudre en vrac à mélanger à de l’eau, des jus ou des compotes par exemple.

 

  • Pour une administration plus pratique, il est possible de se procurer du shatavari sous forme de capsule. Dans ce cas, il est recommandé de se référer aux conseils d’utilisation de la marque. Ayu’in propose notamment du shatavari en gélule parmi deux recettes équilibrées bio : la formule Ayu’in Boost et la formule Ayu’in Zen.

 

Quel dosage pour le shatavari ?

 

Dans le cas de l’infusion, le shatavari peut être consommé quotidiennement à raison d’une à deux tasses par jour. En capsule, il est recommandé de se référer aux indications et conseils posologiques de la marque concernée. Pour les capsules des formules Ayu’in, il est conseillé de prendre quatre gélules par jour pour une cure minimale d’un mois : deux gélules le matin et deux gélules le soir pour une assimilation optimale des principes actifs.

 

Quelles précautions prendre ?

 

Le shatavari faisant partie de la famille des asperges, il ne doit pas être consommé par des personnes qui développent des allergies à ce légume. Afin de déterminer au mieux la dose à intégrer à votre quotidien, consultez votre médecin plus particulièrement en cas de prises régulières médicamenteuses. Une surconsommation du shatavari peut être nocive pour la santé et sa consommation doit rester dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.

 

Sources :

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4027291/

 

Sharma, U; Saini, R; Kumar, N; Singh, B (2009). “Saponines stéroïdiennes d’Asparagus racemosus” . Bulletin chimique et pharmaceutique . 57 (8): 890–3.

 

Hayes, Patricia Y .; Jahidin, Aisyah H .; Lehmann, Reg; Penman, Kerry; Kitching, William; De Voss, James J. (2008). “Saponines stéroïdiennes des racines d’Asparagus racemosus”. Phytochimie . 69 (3): 796–804.

 

The Ley Group: Chimie combinatoire et synthèse totale de produits naturels Archivé le 25 mai 2012 à la Wayback Machine

 

Sekine, T. (2010). “Résumé de ChemInform: Structure de l’asparagamine A (I), un nouvel alcaloïde polycyclique d’Asparagus racemosus”. ChemInform

 

Synthèse totale de l’agent antitumoral Asparagamine Arécupéré le 11-02-2011 Archivé le 25 avril 2012 à la Wayback Machine



*Pas plus d'un email par semaine, c'est promis!
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

    Ne ratez pas nos conseils en diététique, hygiène de vie et soins
    pour améliorer votre bien-être et prendre soin de votre santé.

    En rejoignant notre communauté vous recevrez un
    ebook de 54 pages sur la détox: recettes, yoga, etc.