Ma liste

Vous recevrez un ebook avec votre commande!

50 à 80 pages pour accompagner votre cure en diététique, hygiène de vie et soins.

rituels-du-matin

Quels sont les rituels ayurvédiques du matin?

L’Ayurvéda propose un éventail étendu de pratiques à mettre en place dès votre réveil.

La liste étant longue, l’important est de vous écouter et de vous adonner à ceux que vous ressentez comme bénéfiques et possibles à mettre en pratique dans votre quotidien sans que cela ne vous occasionne de frustrations.

D’autres rituels peuvent être réalisés en journée ou le soir. N’hésitez pas à consulter les articles dédiés à ces sujets.

Dans un premier temps, déterminez vos doshas (Vata, Pitta, Kapha) et vos potentiels déséquilibres tout en prenant en compte votre moment de vie, la saison et les heures de la journée comme détaillé dans l’article sur les cycles en Ayurvéda.

 

 

Qu’est-ce que la Dinacharya?

 

Dinacharya est un mot sanskrit composé de din qui signifie “jour” et de acharya qui fait référence au professeur, et donc, à l’action d’apprendre des règles, une conduite à tenir. La Dinacharya couvre ainsi l’ensemble des rituels et pratiques qui, répétés quotidiennement, apportent bien-être et santé car ils favorisent un équilibre propice à la prévention des maladies.

Il vous revient de choisir, parmi les nombreux rituels et pratiques, ceux qui vous conviennent personnellement le mieux, de les mettre en place dans votre quotidien et de les pratiquer de façon régulière. Ils vous permettront d’éliminer vos toxines, d’assurer un bon feu digestif (agni), de renforcer votre système immunitaire et de vous prévenir contre les maladies.

 

Pourquoi est-il bénéfique de vous lever tôt?

 

Avant le lever du soleil, votre corps commence à se réveiller. Il s’agit d’une période Vata pendant laquelle dominent le mouvement et la légèreté. En vous réveillant avant 6h, vous ressentez alors du dynamisme et de la fraîcheur.

De plus, vous lever tôt vous permet de dégager du temps à consacrer à vous-même et à vos rituels qui, mis bout à bout, peuvent vous demander 1 à 2h que vous devez dégager avant de, par exemple, commencer votre journée de travail ou de réveiller vos enfants.

Dès le réveil, prenez un instant pour prendre conscience de vos sensations, de votre corps. Frottez les deux paumes de vos mains et positionnez-les sur vos yeux pour faire circuler l’énergie. Ensuite, toujours dans votre lit, faites quelques étirements simples.

Pourquoi et comment se gratter la langue ? Quelles observations sur notre santé peut-on faire à partir de notre langue?

 

Hrid dhauti ou Jihva dhauti

Durant le sommeil, l’organisme rejette des toxines (Ama) et des bactéries qui forment une pâte blanche sur la surface de la langue. Au réveil, avant de boire, il est important d’utiliser un gratte-langue, de préférence en cuivre en raison des propriétés antibactériennes de ce métal, afin de retirer ce dépôt blanchâtre et de ne pas l’ingurgiter . Placez le gratte-langue le plus loin possible dans votre gorge et retirez le doucement en appuyant sur votre langue. Rincez et réitérez ce mouvement jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de dépôt.

Cette pratique favorise une bonne haleine et améliore votre digestion, source majeure de bonne santé. Elle doit s’accompagner d’une alimentation adaptée qui réduira l’accumulation de toxines sur la langue.

 

Votre langue est un bon indicateur de déséquilibre.

Elle est divisée en 3 zones associées aux différents organes du corps. Si votre langue change de couleur ou de sensibilité dans l’une de ces zones, il est fort probable que les organes qui y sont associés soient atteints d’une pathologie.

  • La pointe de la langue, environ le 1er tiers, est lié à la poitrine, au cœur, au cou et aux poumons. Une mousse qui se forme au milieu de cette zone est un signe que vos poumons sont affaiblis, humides et froids et que vous êtes donc susceptibles d’avoir de l’asthme, un rhume ou une bronchite.
  • Sa zone centrale renvoie à l’estomac, au pancréas, à la rate et au foie. Par exemple, la présence de petits ulcères peut refléter une gastrite.
  • L’arrière de la langue concerne les organes de l’abdomen inférieur comme le côlon et l’intestin grêle. Un dépôt y indique la probabilité de toxines dans le côlon.

 

 

La couleur de la langue vous donne également une indication sur quel dosha est en déséquilibre:

  • Blanchâtre avec une accumulation de mucus : Kapha ;
  • Rouge ou jaune-verte: Pitta ;
  • Brune à noire: Vata.

Qu’est-ce que le rituel du gandoush et quelles sont ses vertus?

 

Le gandoush consiste en un bain de bouche d’huile de sésame ou de coco, préférablement biologique. Après avoir nettoyer votre langue, prenez une cuillerée à soupe d’huile et faites la circuler pendant 10 à 20 minutes entre les dents, sur les gencives et dans toute la surface de la bouche. Il ne faut pas l’avaler mais la recracher car l’huile se charge de toxines. Après quoi, rincez-vous la bouche avec de l’eau chaude et brossez-vous les dents.

 

Cette pratique a de multiples vertus. En premier lieu, elle élimine les toxines. Cette pratique rend ainsi les gencives plus saines et réduit la plaque dentaire; cela a été démontré dans une étude américaine. Elle renforce les mâchoires et permet donc aux dents d’être mieux enracinées. Elle évite que la gorge ne s’assèche et que la voix ne se casse. Cette méthode favorise l’hygiène buccale.

Comment bien se brosser les dents ?

 

Danta dhauti

Nettoyez-vous les dents et les gencives avec un dentifrice ou de la poudre ayurvédique aux plantes ayant des propriétés purifiantes et rafraîchissantes. Il existe de nombreuses marques proposant des dentifrices sous forme de poudre ayurvédique mais vous pouvez également la fabriquer vous-même.

 

se-laver-les-dents

 

Si vous choisissez la préparation maison , il convient d’y inclure de la poudre de Siwak. En Inde, En Inde, le nettoyage traditionnel des dents consiste à mâcher un bâton de Siwak jusqu’à ce qu’il se ramollisse puis à frotter les dents avec les fibres mouillées. De nombreuses études ont démontré que cela réduisait la plaque dentaire. Le Siwak a également des qualités antibactériennes qui assainissent la bouche, préviennent les caries et contribuent à la bonne santé des gencives. Peuvent aussi être intégrés dans la préparation du bicarbonate de soude en raison de son action abrasive et du lithothamne, une algue marine riche en minéraux et oligo-éléments, notamment du calcium, pour favoriser la reminéralisation des dents.

Quels sont les bienfaits de boire de l’eau cuivrée ?

 

Usha Pan

Remplissez d’eau à température ambiante un récipient 100% pur cuivre, ou, à défaut, faites tremper une cuillère ou une paille en cuivre dans votre eau que vous laissez reposer toute une nuit (éviter de dépasser 16h).

Le récipient doit être nettoyé tous les jours avec du citron et rincer à l’eau. Prenez garde à ne pas gratter l’intérieur avec une surface abrasive car vous risquez de décoller des particules de cuivre. Ne gardez pas cette eau au réfrigérateur.

Il est recommandé de boire 1 litre de cette eau par jour et au moins un verre au lever avant de boire votre verre d’eau tiède.

 

Les bienfaits de l’eau cuivrée sont multiples. Elle contribue à :

  • équilibrer les 3 doshas: Vata, Pitta et Kapha ;
  • fortifier les articulations et maintenir l’élasticité de la peau car le cuivre est un oligoélément qui intervient dans la synthèse du collagène, composant essentiel des jointures des articulations et de la peau ;
  • absorber la Vitamine C et le fer ;
  • améliorer le fonctionnement de la glande thyroïde ;
  • en tant qu’antioxydant, à protéger la peau des radicaux libres ;
  • en tant qu’anti-inflammatoire, à prévenir les douleurs dues à une inflammation ;
  • tonifier la rate, la lymphe et le foie , et donc, à un bon système digestif ;
  • faciliter la régulation de la pression artérielle et du taux de cholestérol ;
  • détruire les bactéries présentes dans l’eau ce qui en fait une solution facile pour la purification de l’eau potable, principalement dans les pays en voie de développement.

 

Attention à ne pas abuser de cette pratique ! Limitez votre apport quotidien à 1 litre et faites des pauses d’un mois tous les 3 mois. En cas de surdose de cuivre dans l’organisme, vous risquez en effet de souffrir de nausées et de crampes.

Quels sont les bienfaits de boire un verre d’eau tiède ?

 

Après avoir bien nettoyé votre bouche et éliminé les toxines, il vous est recommandé de boire un grand verre d’eau chaude. Idéalement, faites bouillir l’eau, filtrée, de source ou minérale, et laissez-la refroidir pour la boire tiède à environ 37°C, la température corporelle.

Cette pratique élimine les mucus accumulés pendant la nuit et nettoie ainsi le tube digestif. Boire de l’eau plate ne réveille pas les papilles. Le système digestif reste alors au repos tout en se préparant à activer le transit intestinal. De plus, cette pratique hydrate efficacement tout le corps et contribue ainsi à la prévention des maladies associées au dosha Vata : la sècheresse, notamment la constipation, le stress et la tension artérielle.

 

Citron ou pas de citron ? Il existe un débat autour de la prise de ce verre d’eau tiède avec du citron… Cet ajout a ses avantages mais n’est pas adapté à toutes les situations.

Il est vrai qu’un quart de citron dans votre verre le matin permet de:

  • stimuler les fonctions rénales et de nettoyer la vésicule biliaire, et donc d’avoir un effet diurétique et nettoyant ;
  • intensifier le feu digestif (Agni) grâce au renforcement de la sécrétion des sucs digestifs et ainsi d’entraîner une meilleure digestion et de faciliter l’assimilation des nutriments ;
  • diminuer le mucus accumulé dans l’organisme, donc de constituer un ‘anti-Kapha’ idéal dans le cadre d’un régime ou de cumuls de mucus dans les poumons ;
  • renforcer l’immunité ;
  • faciliter l’assimilation du fer apporté par d’autres aliments ;
  • réguler les fonctions du pancréas et de faciliter la digestion des sucres.

 

Cependant attention au Pitta en excès ! L’Ayurvéda n’est pas systématiquement favorable à cette pratique. Avant de l’adopter, il convient de prendre en compte votre constitution et vos déséquilibres. Le citron a une saveur acide et un peu amère. Sur le long terme, il exerce une action réchauffante et acide. Or, si vous êtes en déséquilibre Pitta, avec un excès de feu, il ne faut pas que vous consommiez de citron sous peine de souffrir de remontées acides ou de reflux gastriques.

Pourquoi est-ce important d’éliminer ses déchets ? Que disent vos selles sur votre état de santé ?

Les selles sont les résidus de la digestion. Après un repas, tous les nutriments qui n’ont pas été absorbés par l’organisme sont évacués par le côlon. La fréquence, la qualité, l’odeur, la couleur de nos selles sont des indicateurs de l’état de santé de notre digestion.

En Ayurvéda, il est primordial d’éliminer les toxines (Ama) du système digestif pour maintenir un feu digestif (Agni) en bonne santé. des symptômes apparaissent lorsque Ama s’accumule: indigestion, acidités, maladie de Crohn, syndrome du côlon irritable, entre autres. Ces inflammations dégradent progressivement la flore intestinale. De ce fait, les aliments, ne pouvant plus être métabolisés, “pourrissent et produisent davantage d’Ama. Ce cycle provoque des maladies.

 

Pour aider à l’observation de nos selles, l’Université de Bristol a créé en 1997 un outil, appelé Échelle de Bristol, qui classe les différents types de selles en 7 niveaux. Chaque niveau est associé à des conseils sur les pratiques alimentaires.

 

échelle de bristol

La couleur de vos selles vous donne également de bonnes indications :

  • marron : selles normales ;
  • vertes: pas de problème à priori. Vous mangez peut-être beaucoup d’aliments verts et la nourriture transite trop vite ;
  • jaune clair avec mauvaise odeur: il faudrait consulter un médecin. Vous absorbez sûrement mal les graisses en raison d’une intolérance, par exemple au gluten. Cependant, cela peut également résulter d’une pancréatite, d’une mucoviscidose ou encore, dans le pire des cas, d’une tumeur au pancréas.
  • noires avec une mauvaise odeur: il vaut mieux consulter. Si vous prenez des compléments alimentaires contenant du fer,la couleur de vos selles peut en être altérée. Si ce n’est pas le cas, il peut s’agir d’une hémorragie stomacale ou intestinale causée par un ulcère ou une tumeur ;
  • marron avec du sang: il faut consulter. Il peut y avoir hémorragie intestinale liée à une tumeur ou un ulcère dans l’intestin grêle ou dans le côlon. Cela peut aussi être un signe de maladie de Crohn ou d’une colite ulcéreuse. ;
  • très claires: il faut consulter. Cette couleur peut signifierune mauvaise circulation dans les canaux biliaires ou bien que certains de vos médicaments ne vous conviennent pas.

 

Une bonne évacuation des déchets correspond idéalement à des selles marron, bien formées, en un seul morceau, sans odeur à raison d’une évacuation dont la fréquence oscille entre 2 fois par jour et tous les 3 jours.

Quelles sont les pratiques pour une bonne santé des yeux ? (Anjana, Sauvira-anjana, Tratak)

 

Des poussières et des débris s’accumulent dans les yeux.

Lavez vos yeux à l’eau claire. Vous pouvez éventuellement imbiber un coton d’eau de bleuet ou d’eau de rose et le passer délicatement sur la paupière.

 

En Ayurvéda, la vue est régie par le dosha Pitta. De ce fait, la plupart des problèmes oculaires sont liés au déséquilibre de Pitta. Le soleil, la pollution, l’alcool, les aliments épicés, la colère, l’anxiété, l’exposition prolongée à des écrans, sont autant de facteurs qui affectent votre santé oculaire.

Ils peuvent en particulier résulter dans une de ses configurations : sécheresse et irritation oculaires, couleur et texture inhabituelles, production intense de liquide lacrymal, boutons, orgelet ou encore cernes plus marquées et sombres.

 

Pratique de l’Anjana

En positionnant sa tête en arrière, verser 3 à 4 gouttes d’eau saline (sérum physiologique) ou de ghee pour lubrifier les yeux. Enlevez le surplus avec un mouchoir.

Vos yeux seront non seulement nettoyés mais également hydratés et rafraîchis.

 

Pratique du Sauvira-anjana

Appliquez du Kajal ou du Khol sur le bord interne de la paupière inférieure.

Le Kajal est utilisé depuis des millénaires. Les pharaons s’en servaient déjà pour se protéger des vents et du soleil.

Le Kajal traditionnel indien est composé de ghee, de camphre, de lanoline (une graisse obtenue par purification et raffinage du suint, liquide gras qui suinte des animaux et est absorbé par la laine ), d’huile (de ricin, de coco ou d’amande douce) et de cire d’abeille.

Les bienfaits du Kajal sont nombreux : anti-inflammatoire, hydratant, antiseptique, régulateur des sécrétions de mucus.

Le Kajal se vend sur des sites spécialisés ou dans des magasins bio sous forme de bâtonnet en stick ou de crayon. Attention d’en choisir un dont les composants sont naturels et, idéalement, biologiques. Il existe en noir, ce qui permet de se maquiller naturellement et de renforcer le regard, et en transparent.

Attention ! Pour les personnes portant des lentilles, appliquez le Kajal avant de les mettre.

 

Pratique du Tratak ou Tantraka

Le Tratak est un exercice de concentration qui consiste à fixer un objet sans cligner des yeux jusqu’à ce que l’on commence à sécréter des larmes.

 

bougie

 

Choisissez un endroit calme et placez un objet à 1,5 m de distance, 10 cm au-dessus des yeux. Il est courant d’utiliser une bougie allumée. Assoyez-vous en maintenant le dos droit et fixez l’objet tout en respirant profondément. Lorsque les larmes apparaissent, fermez les yeux et visualisez l’objet dans votre tête le plus longtemps possible en vous concentrant.

 

 

 

Cette méthode a pour effet d’apaiser le mental et permet d’atteindre un état de calme bénéfique pour tout l’organisme. Il est mécaniquement bon pour les yeux car il sollicite les muscles oculaires qui n’ont pas l’habitude de rester immobiles et stimule les glandes lacrymales. Il peut soulager les problèmes de myopie, presbytie ou astigmatisme. Enfin, il augmente la capacité de concentration dans votre vie de tous les jours.

Pourquoi et comment vous nettoyez le nez ? (Jala neti + Nasyam)

 

Deux pratiques sont mises en valeur en Ayurvéda, celle du Jala Neti et celle du Nasyam. Elles ne se pratiquent pas l’une à la suite de l’autre.

 

Jala Neti

Bon pour tous, cette pratique est particulièrement recommandée si vous souffrez de problèmes ORL. Le nettoyage du nez grâce au pot Neti ou Lota agit en préventions des rhumes et des sinusites et diminue les allergies, notamment au pollen.

Dans un pot spécifiquement conçu à cet effet, le pot Neti, mélangez de l’eau minérale (ou filtrée) tiède, autour de 37°C pour ne pas irriter les muqueuses, avec une cuillère à café de sel pur. Idéalement du sel fin pour une meilleure dissolution et non-iodé. Au-dessus de votre lavabo, placez l’embout du pot dans une narine. Penchez la tête pour faire en sorte que le pot soit dans la narine la plus haute. L’eau coule d’une narine à l’autre en enlevant tous les mucus et autres impuretés. Réitérez la procédure dans l’autre narine.

 

Nasyam ou Pratimarsha Nasya

Elle est à pratiquer en cure de 10 à 15 jours.

Allongé, la tête en arrière, versez 4 gouttes d’huile à l’intérieur de chaque narine. L’huile descend le long de la gorge. Après quelques secondes recrachez et mouchez-vous.

Préférez de l’huile de sésame si vous êtes Vata et Kapha et de l’huile de coco si vous êtes Pitta. Il est aussi possible d’utiliser du ghee fondu ou 2-3 gouttes d’une huile médicinale, par exemple Anu Thailam constituée de plusieurs plantes.

Les bienfaits du Nasyam sont nombreux :

  • il évite les raideurs de la tête, du cou et des épaules ;
  • il désobstrue la gorge ;
  • il éradique les écoulements nasaux ;
  • il prévient les maux de tête ou les migraines ;
  • il réduit la perte de cheveux et leur grisonnement ;
  • il contribue à la bonne santé des yeux et des oreilles.

Pourquoi et comment vous nettoyez les oreilles ? (Karna Dhauti)

 

Karna Dhauti

L’utilisation d’un coton-tige est controversée car elle pousse la cire et les saletés vers l’interieur du conduit auditif et ne nettoie que l’orifice de l’oreille.

Le Karna Dhauti consiste à verser de l’huile chaude de moutarde ou de sésame dans chaque oreille pour un nettoyage en profondeur dans la mesure où cette huile dissout les mucosités. Penchez votre tête d’un côté, versez l’huile, bouchez-vous l’oreille, puis faites quelques mouvements de vibration pour que l’huile s’enfonce le plus loin possible dans votre conduit. Ouvrez et fermez la mâchoir pour mobiliser le conduit auditif.

La capacité auditive augmente et l’oreille interne s’équilibre. L’oreille est propre et lubrifiée. Cette pratique permet de prévenir les otites et réduire les acouphènes.

Ne pas pratiquer en cas de tympan crevé ou de blessure interne de l’oreille.

Quels sont les bénéfices du brossage à sec ? (Garshan ou brosse)

 

Idéalement, le matin, vous pratiquerez le brossage à sec avant l’auto-massage à l’huile et votre douche, pendant 5 à 10 minutes. Cette pratique est particulièrement adaptée pour équilibrer Kapha, d’autant plus que dans le cas d’un excès de Kapha il est préférable de ne pas utiliser d’huile, lui-même étant déjà huileux.

 

Brossage à sec avec gant de soie Garshan

Une fois enfilés les gants spéciaux en soie naturelle, massez la peau vigoureusement avec les deux mains. Sur les bras et les jambes, massez en longueur en faisant des mouvements de va-et-vient. Au niveau des articulations, épaules, coudes, poignets, genoux, le massage s’effectue au moyen de petits mouvements circulaires.

Ce massage est drainant. Il stimule les systèmes sanguin et lymphatique et améliore la qualité de la peau. Il est particulièrement efficace pour lutter contre la cellulite.

 

Brossage à sec avec brosse en fibres naturelles

Brossez votre peau à sec avec une brosse en fibres naturelles dotée d’un manche pour le dos, avec une pression douce et adaptée à la sensibilité de votre peau. Procédez à des mouvements du bas vers le haut selon le tracé de la vascularisation, c’est-à-dire des extrémités (mains et pieds) vers le centre (le coeur). Il est normal qu’une légère rougeur apparaisse sur la peau. Veillez à ne pas oublier de masser les ganglions qui se trouvent dans les plis: genoux, aisselles, coudes et aine.

 

brossage-à-secLe brossage à sec a de multiples bienfaits:

  • Il nettoie la peau de ses impuretés et de ses cellules mortes sans en enlever la couche protectrice (huiles et acides). La peau ainsi oxygénée devient plus douce, se raffermît et perd de la cellulite ;
  • La peau est la 1ère armure contre les agressions extérieures: pollution, nanoparticules, produits chimiques… La stimulation des cellules active le système immunitaire ;
  • Il stimule la circulation sanguine et lymphatique. La lymphe évacue 75% des déchets des cellules mais sa circulation est naturellement lente. Les toxines sont mieux éliminées.

 

 

Contre-indications: en cas d’hyperthyroïdie, de thrombose, de lymphome et d’œdème cardiaque, d’états infectieux avec fièvre tels qu’une grippe ou une angine par exemple.

Comment et pourquoi s’auto-masser à l’huile ? Quelle huile de massage utiliser ?

 

Abhyanga

Avant ou après votre douche, prenez le temps, idéalement pendant 20 minutes, de vous auto-masser avec une huile adaptée à votre dosha ou votre déséquilibre. Cette pratique s’avère particulièrement bénéfique pour les Vata car ils souffrent facilement de sècheresse, notamment pendant la saison des pluies, la saison fraîche et en hiver. Cela vaut aussi pour ceux qui entrent dans la période Vata de leur vie, la période de vieillesse, à partir de la ménopause pour les femmes.

 

Quelle huile s’adapte à votre dosha?

Vata : huile de sésame ;

Pitta : huile de coco ;

Kapha : huile de tournesol ou un mix d’huile de sésame et d’huile de moutarde.

Préférez une huile biologique de première pression à froid que vous pouvez chauffer en passant la bouteille sous l’eau chaude ou au bain marie en la trempant dans de l’eau chaude.

 

Prenez de l’huile dans les mains et frottez-les jusqu’à ressentir une légère chaleur. Vous pouvez prendre une position assise et commencer le massage par la tête ou par les pieds. Masser avec la main entière, paume et doigts compris. La pression doit être légère sur les zones sensibles telles que l’abdomen ou le cœur. Elle peut être plus intense sur les parties où les terminaisons nerveuses sont concentrées, telles que la plante des pieds et les paumes des mains. Insistez sur ces zones. Les mouvements doivent être circulaires sur les zones arrondies telles que la tête ou les articulations mais il convient de faire des allers-retours linéaires sur les zones droites, telles que les avant-bras, les bras, les jambes. Si vous disposez de peu de temps, concentrez-vous sur les pieds, le bas du dos, les épaules et la nuque.

 

Comment massez les différentes parties du corps ?

– Tête: effectuez des mouvements à partir du le sommet du crâne ;

– Visage: du centre vers l’extérieur du visage, faites des mouvements doux et réguliers sur le front, les arcades sourcilières et les joues. Massez circulairement les tempes. Descendez le long du cou, du menton vers les clavicules ;

– Oreilles: massez les oreilles avec de petits mouvements circulaires sans oublier la jointure avec la mâchoire ;

– Nuque et trapèzes: de la base du crâne, procédez à un mouvement linéaire jusqu’au milieu des omoplates. Avec une main de chaque côté de la nuque, faites des mouvements ovales sur les cervicales ;

– Tronc: exécutez des mouvements circulaires sur les pectoraux puis de plus grands mouvements de la clavicule au bas ventre. Réalisez quelques cercles sur l’estomac ;

– Bas du dos: effectuez des mouvements circulaires au niveau des reins et sur les fesses ;

– Mains et poignets: masser le dessus des mains et les paumes, malaxer chaque doigt de la base à l’extrémité. Pivotez le poignet dans votre main ;

– Bras: faites des mouvements linéaires sur le bras en passant sur le dessus de la main à l’épaule et par le dessous au retour. Quelques mouvements circulaires sur les coudes ;

– Pieds: frixonner le dessus du pied et la voûte plantaire ;

– Jambes: réalisez un mouvement circulaire sur les articulations en débutant par la cheville. Remontez vers la rotule en massant toujours vers le cœur, donc en adoptant un mouvement ascendant plus appuyé et un mouvement descendant léger, juste un effleurement. Massez la rotule avec des mouvement doux et circulaires, et remontez ensuite vers l’aine en reprenant vos mouvements ascendants et descendants.

 

A la fin de votre massage, attendez que l’huile pénètre bien et, si vous voulez enlever les excès, prenez une douche sans savon.

 

Les bienfaits du massage à l’huile sont les suivants:

  • Il diminue les excès de Vata ;
  • Il réchauffe le corps et améliore la circulation ;
  • Il libère les toxines accumulées pendant la nuit ;
  • Il hydrate la peau et le rend souple et vigoureuse ;
  • Il nourrit les articulations ;
  • Il équilibre le système nerveux et hormonal ;
  • Il prévient le vieillissement ;
  • Il apaise le mental, diminue l’anxiété ;
  • Il améliore la qualité du sommeil.

Quel yoga pratiquer le matin et quels sont ses bienfaits ?

 

Le matin, en période Kapha, il est important de s’adonner à une activité sportive pour chauffer les articulations et mettre le corps en mouvement. Naturellement, nous conseillons du yoga mais vous pouvez également opter par exemple pour un échauffement, comme avant la pratique d’un sport, des mouvements d’aérobic, de la nage ou de la marche.

 

Les asanas

Selon le temps dont vous disposez, vous pouvez réaliser quelques salutations au soleil suivies de postures debout et d’étirements arrières ou les rituels des 5 tibétains pour faire circuler l’énergie dans tout le corps et le mettre en mouvement.

Référez-vous à l’article sur l’Ayurvéda et le yoga  pour déterminer quels mouvements d’adaptent le mieux à votre Dosha ou déséquilibre.

 

yoga-enfant

 

Pour une pratique rapide le matin, par exemple :

Pour Vata : salutations au soleil à répéter plusieurs fois dans le calme,

Pour Pitta : salutations de la lune à répéter plusieurs fois à allure modérée,

Pour Kapha : salutations au soleil à répéter plusieurs fois rapidement.

 

Les bienfaits du yoga sont principalement:

  • L’amélioration de la souplesse et de l’endurance ;
  • Le renforcement de la circulation sanguine ;
  • L’amélioration la digestion ;
  • La réduction du stress.

Quelles respirations pratiquer le matin ? (les pranayamas)

 

Pranayamas

Après la pratique des postures Asanas de yoga, le corps est détendu, les tensions musculaires réduites, le rythme cardiaque diminué. Vous êtes prêts à pratiquer les méthodes ancestrales de respiration: les pranayamas.

Pranayama signifie précisément maîtrise (yama) du souffle (prana). Ces pratiques vous font prendre conscience de votre énergie vitale et vous fournissent ainsi des outils pour mieux la gérer.

 

Dirga Pranayama, la respiration complète

En position assise sur le sol avec le dos, la nuque et la tête bien droits :

  • Posez une main sur votre ventre, l’autre sur la poitrine ;
  • Respirez profondément et consciemment en remplissant d’abord le bas-ventre, ensuite tout le ventre, le bas de la poitrine, et enfin, toute la cage thoracique. Expirez en vagues inversées en commençant par le haut de la poitrine.

 

La pratique du pranayama apporte nombre de bienfaits:

  • Elle libère les canaux énergétiques ce qui facilite la circulation de votre énergie vitale dans le corps ;
  • Elle apaise les systèmes nerveux et hormonal ;
  • Elle aide à trouver l’équilibre entre action et détente, et donc, à contrôler votre énergie ;
  • Elle débarasse les poumons des toxines résiduelles ;
  • Elle oxygène le sang ;
  • Elle améliore la qualité du sommeil.

 

Nadi Shuddhi (ou Nadi Shodhana) “la mère de tous les pranayamas”

Nadi Shuddhi est le pranayama de la respiration alternée qui équilibre le corps, l’esprit et la respiration.

Choisissez une main que vous utiliserez durant toute la durée de l’exercice.

Le pouce obstrue la narine droite pendant que vous inspirez par la narine gauche. Puis l’annulaire vient fermer la narine gauche tandis que vous expirez par la narine droite, et ainsi de suite. Dans la mesure du possible, expirez deux fois plus lentement que vous inspirez par exemple 5 secondes pour inspirer, 10 secondes pour expirer.

 

Nadi Shuddhi-pranayama

 

Cette technique de respiration procure des bienfaits spécifiques:

  • Elle apporte un équilibre entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche du cerveau ;
  • Elle aide à rediriger le flot de prana (l’énergie vitale) à travers tout le corps ;
  • Elle soulage le stress et l’anxiété.

Qu’est-ce que la méditation et quels sont ses bienfaits ? Quelles sont les différentes techniques de méditation ?

 

La méditation est un moment pour vous, pour prendre conscience du présent, de votre corps et de votre esprit. Il existe diverses façons de la pratiquer mais c’est dans tous les cas l’assiduité qui compte le plus.

Entamer chaque matin par 15 minutes de méditation vous permet de bien démarrer votre journée, avec un esprit clair, énergique et relaxé. Augmentez ce temps si vous en avez l’opportunité.

 

Il s’agit d’un subtil équilibre entre la conscience et la concentration. Pour entrer en état méditatif, vous pouvez utiliser différentes techniques comme le mantra, la prière, le pranayama ou la visualisation. Vous pouvez être assis, en lotus, couché ou marcher, avoir les yeux ouverts ou fermés, vous concentrer sur votre respiration ou sur une image, entre autres. Ce sont là autant de méthodes que vous avez loisir d’essayer pour trouver celle qui vous correspond le mieux.

 

méditation

 

On peut distinguer 3 grandes catégories de techniques de méditation :

 

Les techniques bouddhistes :

  • La méditation Vipassana : pratique traditionnelle bouddhiste qui a perduré surtout en Birmanie, elle a été diffusée en Occident par S.N. Goenka et ses disciples ;
  • La méditation Zazen : pratique stricte du zen (fusion du bouddhisme et du taoïsme) tel qu’il s’est développé au Japon au sein des lignées de maîtres ;
  • La méditation pleine conscience (Mindfullness) : pratique qui découle des autres formes de méditation. En Occident, John Kabat-Zinn est son principal représentant. Il a développé un programme de réduction du stress « Mindfulness-Based Stress Reduction » (MBSR) en 1979 à la faculté de médecine de l’Université du Massachusetts. Son programme a ensuite été repris et reste utilisé dans de nombreux hôpitaux et cliniques ;
  • La méditation compassion (Loving Kindness) : pratique qui tire son origine des traditions bouddhistes, en particulier le Theravada et les pratiques tibétaines.

 

La technique chinoise de la méditation taoïste :

Elle fut fondée par Lao Tseu, sage chinois du 6ème siècle avant J-C. Il met l’accent sur le fait de vivre en harmonie avec la nature. Son texte de référence est le Tao Te Ching. Vers le 8ème siècle, les pratiques de méditations bouddhistes originaires de l’Inde ont influencé certaines branches du taoïsme.

 

Les techniques indiennes :

  • La méditation par mantra ;
  • La méditation transcendantale : tradition védique de l’Inde. Elle a été adaptée par Maharishi Mahesh Yogi et a été rendue populaire par les Beatles à la fin des années 60 ;
  • Les méditations associées au yoga (Troisième œil, Trataka, Chakra, entre autres).

 

En 2013, a eu lieu, dans le cadre de la New York Academy of Sciences, une conférence destinée à favoriser les échanges entre chercheurs des universités américaines sur les effets produits par différentes techniques de méditation. En sont ressortis 3 types de méditation :

  • L’attention focalisée qui consiste à concentrer son attention sur un objet unique pendant la totalité de la méditation ;
  • L’attention ouverte pour laquelle au lieu de concentrer votre attention sur un objet particulier, vous la gardez ouverte sans jugement ;
  • La transcendance automatique.

 

Voici un exemple de concentration basée sur la respiration:

Chez vous, choisissez un endroit calme, où vous vous sentez bien.

Asseyez-vous sur le sol en position jambes croisées sur le bord d’un coussin ou d’une couverture pliée (Sukhasana ou « posture de facilité »). Vous pouvez également vous asseoir sur une chaise avec les pieds sur le sol. S’allonger est possible mais demande plus de concentration, tout comme la marche méditative.

Gardez le dos et le cou droits, alignés avec la colonne vertébrale.

Mettez vos mains en Shanti mudra, sur vos genoux, la paume des mains vers le haut, afin de recevoir de l’énergie, vos index et vos pouces se touchant légèrement. Alternativement, joignez vos mains l’une sur l’autre au bas du ventre, les paumes vers le haut.

Fermez les yeux et soyez attentif à vos intentions. Vos pensées continueront à surgir mais n’essayez pas de les faire disparaître. Observez-les avec respect et sans jugement. Concentrez-vous sur votre respiration. Il est possible de vous focaliser sur une zone du corps, comme l’air passant sur votre lèvre supérieure ou le mouvement de votre ventre dans le but de vous aider à vous concentrer.

Vous pouvez utiliser un mantra pour apaiser votre esprit. Il existe de nombreux mantra, « om » étant le plus connu et le plus utilisé. Dans l’hindouisme, le son « om » désigne la vibration originelle, source de tout commencement. Vous pouvez également créer votre propre mantra avec un mot ou une petite phrase ayant une signification forte pour vous. Le mantra agit dans l’inconscient.

 

Parmi les nombreux bienfaits de la méditation on observe que :

  • Elle oxygène le corps ;
  • Elle renforce le système immunitaire ;
  • Elle apaise les douleurs chroniques, réduit les maux de tête ;
  • Elle diminue la tension artérielle et le stress ;
  • Elle réduit le risque de dépression ou de burnout ;
  • Elle renforce la pensée positive ;
  • Elle permet de maîtriser vos émotions ;
  • Elle calme et elle éclaircit l’esprit ;
  • Elle augmente la connexion entre différentes parties du cerveau ;
  • Elle renforce la capacité de concentration et d’attention ;
  • Elle favorise un sommeil profond et réparateur.

 

méditation-guidée

 

 

De plus, de nombreuses vidéos sur internet vous guident pour pratiquer une méditation spécifiquement conçue pour le matin. De même, de nombreuses applications à télécharger sur votre mobile offrent cette possibilité.

Quel est le petit-déjeuner idéal?

 

Prenez votre petit-déjeuner uniquement si vous ressentez de la faim. Il n’est pas mauvais de ne manger qu’à l’heure du déjeuner et espacer ainsi vos deux repas de 13 à 16h pour reposer votre système digestif. C’est que l’on appelle le jeûne intermittent.

 

Mangez en conscience, dans un environnement calme et loin des sources de stress, en particulier des écrans. Mâchez lentement tous vos aliments.

 

L’article 3  sur l’alimentation ayurvédique vous prodigue davantage de détails.

 

pancake

 

Voici des exemples d’éléments pouvant composer un petit-déjeuner:

Infusion

Pain complet, de seigle ou sans gluten avec du ghee

Muesli ou granola  et lait végétal

Pancake végan

Salade de fruits



*Pas plus d'un email par semaine, c'est promis!
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

    Ne ratez pas nos conseils en diététique, hygiène de vie et soins
    pour améliorer votre bien-être et prendre soin de votre santé.

    En rejoignant notre communauté vous recevrez un
    ebook de 54 pages sur la détox: recettes, yoga, etc.